Comment fonctionne un syndic bénévole ?

syndic bénévole

Publié le : 20 janvier 20204 mins de lecture

Souvent, il arrive que le syndicat des copropriétaires choisisse de faire confiance à un syndic bénévole. Cela permet notamment de réduire les dépenses sur certaines charges. Cependant, choisir un syndic bénévole n’est pas évident si vous voulez éviter les problèmes de copropriété. En quelques mots, nous allons vous expliquer comment cela fonctionne pour vous aider à faire votre choix.

Qu’est-ce qu’un syndic bénévole ?

Pour commencer, sachez qu’un syndic ne doit pas forcément être une personne ou une entité professionnelle. Il peut tout à fait s’agir d’un copropriétaire de l’immeuble qui a été choisi par les membres de la copropriété. Tout cela peut donc se faire en harmonie entre les propriétaires sans qu’il y ait besoin de faire appel à des experts.

Pour sa mission, le syndic bénévole doit tout de même disposer de certaines compétences importantes :

Comptabilité ;

Gestion administrative ;

Juridique ;

Gestion financière ;

Trésorerie.

Ce sont donc les principaux critères qui permettent à une personne de se présenter en tant que candidat pour devenir syndic bénévole. S’il n’est pas compétent, les copropriétaires auront du mal à lui faire confiance.

Élire un syndic bénévole

N’importe quelle personne qui est propriétaire d’un lot ou d’un appartement dans l’immeuble peut se présenter pour devenir syndic bénévole. Néanmoins, vous devez savoir que le syndic bénévole concerne uniquement les petites copropriétés entre 2 et 20 lots. En effet, les syndics professionnels n’y trouvent pas leur compte financièrement dans ce type de copropriété.

Ensuite, vous devez aussi savoir que le syndic bénévole ne sera pas le seul en charge des opérations. Il est important qu’il soit assisté par un conseil syndical. Ce dernier est composé d’autres copropriétaires de l’immeuble. En effet, il est difficile de réaliser toutes les opérations tout seul et le savoir ainsi que les compétences d’autrui peuvent permettre d’améliorer la vie en copropriété.

Le vote du syndic se fait au cours de l’Assemblée générale entre tous les copropriétaires. Au cours de cette assemblée, tous les candidats peuvent présenter leur projet pour convaincre les votants. Celui qui remporte le plus de voix deviendra donc le syndic bénévole de la copropriété.

Si les copropriétaires ne sont pas satisfaits du mandat du syndic, ils peuvent demander à ce qu’il soit remplacé. Cependant, ce changement doit justifier un motif valable pour qu’une nouvelle élection soit possible.

Pour savoir comment bien choisir un syndic, vous pouvez vous rendre surce site.

Principales missions

Le syndic bénévole est le principal relai entre tous les copropriétaires. Il doit les informer des différentes opérations nécessaires dans l’immeuble. De ce fait, il est en charge de communiquer avec les copropriétaires pour leur informer sur les dépenses possibles pour les parties communes.

Aussi, le syndic bénévole s’occupe de payer les prestataires ou le personnel qui est en charge de la bonne tenue de la copropriété. De ce fait, il doit bien gérer la trésorerie afin qu’il n’y ait pas de conflit ou de litige avec les copropriétaires. Néanmoins, les sanctions pour un syndic bénévole sont moins rigoureuses que celles qui sont appliquées à un syndic professionnel.

Enfin, il est aussi important que le syndic bénévole souscrive à une assurance. En effet, il doit se protéger en cas de faute ou de responsabilité importante au cours de son mandat.

Plan du site