Qu’est-ce que le statut LMNP ?

statut LMNP

Devenir un loueur meublé non professionnel offre la possibilité de louer un bien immobilier et de réduire au maximum la fiscalité. Pour répondre à la définition LMNP, vous devez répondre aux exigences particulières, notamment la résidence, les meubles, les services offerts au sein du logement. Qu’est-ce que le statut LMNP ? Quelles sont les conditions à remplir pour bénéficier de ce statut ? Quels sont les principaux avantages d’une LMNP ?

Qu’est-ce que le statut LMNP ?

Le statut lmnp définition est un statut uniquement réservé aux propriétaires qui souhaitent investir dans la location de biens meublés. Ce statut permet au bailleur de mettre en location un bien immobilier et générer des revenus fixes. Il permet aussi de bénéficier d’avantages fiscaux tels que la réduction d’impôt, la fiscalité neutre, la récupération de la TVA, etc. Vos biens doivent être meublés et bien aménagés pour permettre aux futurs locataires d’apporter seulement leurs bagages personnels.

La location meublée non professionnelle reste l’un des dispositifs fiscaux les plus attractifs. Le statut LMNP peut recouvrir deux types de bien immobilier. Ce sont les appartements en résidences de services et les appartements classiques. Les résidences de services concernent plutôt la résidence d’affaires, la résidence de tourisme, la résidence pour seniors et la résidence étudiante. Ces résidences offrent, en plus d’une maison, des services à leurs locataires. Les appartements classiques sont des studios meublés souvent proposés aux étudiants. Les inconvénients de ces studios, c’est que vous gérez seul votre investissement (trouver le bien, payer l’entretien, gérer le locataire, etc.).

Si vous décidez de faire un investissement immobilier, il est vraiment nécessaire d’avoir quelques notions sur le régime fiscal. Vous devez aussi connaitre la méthode d’investissement, la catégorie d’investissement et le bien ou l’OPCI, cliquez ici pour en savoir plus. Faites appel à un expert afin d’obtenir les meilleurs conseils dans la mise en place de la stratégie d’investissement adaptée. Il reste à votre disposition dès la sélection jusqu’à l’acquisition du bien meublé. L’accompagnement de cet expert permet d’optimiser la performance et la sécurisation de votre projet.

Conditions à remplir pour bénéficier du statut LMNP

Le statut lmnp définition donne droit aux propriétaires de mettre leurs biens meublés en location. Pour bénéficier de ce statut LMNP, vous devez remplir certaines conditions. Vous devez mettre en location votre bien meublé pour un usage d’habitation permanent, temporaire ou encore saisonnier. Votre logement doit être meublé et équipé du matériel nécessaire. Vos revenus générés par la location ne doivent pas être supérieurs à 23 000 € par an. L’activité locative ne doit pas représenter plus de 50 % de vos revenus globaux. Au-delà de ce montant, le statut LMP peut s’appliquer. Bien évidemment, vous n’exercez pas cette activité à titre professionnel.

Vous devrez déclarer la location de votre immobilier auprès du centre des formalités des entreprises (CFE) ou du greffe du tribunal de commerce de la ville. Cette déclaration doit être faite au plus tard deux semaines après la signature du contrat. Le formulaire doit être rempli et transmis le plus rapidement possible au CFE ou au greffe de la ville où se situe votre résidence meublée. Le numéro SIRET doit être inscrit dans la déclaration de vos revenus locatifs. Si vous disposez de nombreuses maisons situées dans des villes différentes, vos biens meublés doivent chacun posséder un numéro SIRET.

Principaux avantages d’un LMNP

L’investissement en LMNP présente de nombreux avantages. Vous bénéficiez d’un régime fiscal de loueur en meublé. Ce régime vous permet de payer moins ou aucun impôt sur vos revenus pour la location. Avec le statut LMNP, il est possible d’amortir l’ensemble de la valeur de vos biens (sauf le terrain). Vous recevez alors des loyers nets d’impôt. Investir en LMNP sur une résidence de services vous permet de bénéficier d’une réduction de 11 % de la valeur de vos biens. Les obligations réglementaires sont très faibles. La fiscalité sur les plus-values est calculée sans prendre en compte l’amortissement réalisé sur votre bien.